Mots-clefs

, , , , , ,

Depuis la création de la boutique, nos nombreux contacts avec le public nous ont permis de mettre à jour une question plus répandue qu’on ne la croit : qu’est-ce que le thé noir ? Et force est de constater que l’information à ce sujet ne foisonne pas sur les multiples boutiques en ligne toutes identiques les unes aux autres. Et le peu d’information dispensé est même parfois carrément erroné… Nous avons donc voulu mettre les choses au clair dans un article qui aurait pu s’appeler « Tout ce qu’il faut savoir sur le thé noir » !

Tandis que le thé vert est presque systématiquement mépris pour le thé parfumé à la menthe, le thé noir est parfois interprété comme étant un thé fumé, un thé grillé, voire même torréfié. Le palais des thés lui-même, boutique qui sert de référence pour certains amateurs de thé, présente le thé noir comme étant un thé torréfié :

palaisdesthes-the-noir-torrefaction

Pourtant, la torréfaction est l’exposition d’un aliment à un feu direct. Imaginez ce que donnerait l’exposition d’une feuille de thé à un feu direct… Non, le thé noir n’est pas torréfié, il ne l’est jamais. Il peut être fumé, il peut être grillé, mais il n’est pas torréfié. Le seul thé torréfié que nous connaissons est le Hojicha japonais, qui est torréfié sur des charbons, et qui est un thé vert !

La boutique Humanithé présente elle aussi une étape de torréfaction pour le thé noir durant laquelle celui-ci est chauffé à 90°C pendant 15 minutes dans un rouleau. Mais comme vous le confirmera l’article Wikipedia sur le thé noir, cette étape est une dessiccation, le thé n’étant pas exposé à une braise ou une flamme d’aucune sorte, mais seulement à de l’air très chaud.

Mais la page Wikipedia sur le thé noir ne tape pas dans le mille à tous les coups. Par exemple, elle présente en troisième étape de la préparation du thé noir la fermentation, terme repris par de nombreuses boutiques en ligne. Mais le thé noir n’est pas fermenté ! C’est le thé Pu-Erh qui l’est, et son prix s’en ressent, la fermentation étant un processus long prenant parfois plusieurs années dans une cave fraîche, ce qui porte le prix du thé vers les sommets. Le thé noir, lui, est oxydé, et non fermenté !

Alors comment savoir l’essentiel sur le thé noir sans tomber dans les pièges des textes rédigés maladroitement ici là ? A qui se fier lorsqu’on peut lire tout et son contraire sur internet, et surtout chez ceux qui prétendent le connaître mieux que personne lorsqu’ils ne sont que de simples business-men sans âme ? Eh bien, fiez-vous aux passionnés, à ceux qui aiment leurs thés plus encore que leur argent, fiez-vous à féeduthé.com !

Si vous ne l’avez pas encore trouvé, voici notre article sur le thé noir, tout ce qu’il faut savoir !

Publicités