Mots-clefs

, , , ,

Aujourd’hui, Lydie se lance dans la confection de cannelés bordelais parfumés au thé rouge à la Citrouille. Une aventure risquée remplie de pièges et de dangers dont elle se sortira finalement indemne, avec une série de cannelés originaux tant par le goût… que par la forme !

Cannelés à la Citrouille

Les cannelés à la Citrouille de Lydie

Ce qui parfume le cannelé, à l’origine, c’est la vanille et le rhum. Oser remplacer ces deux ingrédients pleins de saveurs par un peu de thé, même notre thé rouge à la Citrouille, l’initiative mérite déjà le respect. Arriver au bout de la recette avec des cannelés délicieux, c’est une fois de plus remarquable. Mais la petite gourmandise bordelaise ne va pas se laisser dompter aussi facilement, il fallait bien qu’elle donne du fil à retordre à notre pro de la cuisine au thé.

Dans sa préparation, Lydie a suivi son intuition plutôt que la recette. Tout cuisinier sait que ce réflexe permet souvent de sauver de la catastrophe les ingrédients nécessaire à une recette trouvée sur internet ou dans un mauvais livre de cuisine. Par exemple, un livre de recette de « mini-cakes » qui demande de cuire des mini-cakes de 4 cm d’épaisseur 40 minutes à 200°C. Les non initiés ne comprendront pas le problème, mais le bon cuisinier, lui, saura qu’il faut diviser le temps au minimum par deux, et que la recette original du cake n’a tout simplement pas été adaptée à la taille des cakes par l’auteur peu scrupuleux ou totalement ignorant de ce petit livre surfant sur la mode des cupcakes sans le moindre talent. (oui, il y a ici une petite private-joke, nous nous en excusons)

Mais parfois, la recette sait très bien ce qu’elle fait, et le cuisinier qui tombe sur une anomalie, méfiant, la corrige mentalement, alors que c’est cette fois-ci une erreur de sa part. Comment savoir qui de la recette ou du cuisinier fait erreur ? L’expérience, ou la rédaction de la recette. Lorsque nous écrivons une recette à base de thé sur féeduthé.com par exemple, nous tâchons d’expliquer ce que nous faisons afin que ce qui peut vous sembler bizarre puisse trouver une explication logique.

Ici, Lydie a fait une erreur minime, mais qui s’en ressent sur le résultat final. La recette était pour 16 cannelés, et elle n’en a fait que 8. La recette ne précisait sans doute pas qu’il fallait remplir les moules aux 2/3 seulement, tout comme elle ne précisait pas que le cannelé gonflerait beaucoup et qu’il lui faudrait plus d’un centimètre pour s’épanouir dans le moule. Et cette lacune dans la recette a conduit Lydie à ne pas se fier aux proportions préconiser et à remplir ses moules à raz bord.

Le résultat n’est demeure pas moins appétissant, et la recette reste valable. A vous de ne pas remplir vos moules complètement ! Voici donc la recette des cannelés bordelais parfumés au thé rouge Citrouille !

Publicités