Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

Vous y êtes habitués maintenant, mais les recettes à base de thé de Lydie vont bien au delà de ce que l’imaginaire commun est capable d’appréhender. Ainsi, le thé ne sert pas uniquement à donner du goût à un dessert ou une friandise, mais il peut très bien prendre part à la préparation d’un véritable plat du jour. Aujourd’hui, c’est justement le cas, avec un boeuf bourguignon au thé prune, pâte d’amande !

Boeuf bourguignon au thé prune et pâte d'amande

Boeuf bourguignon au thé prune et pâte d’amande

Dans cette recette, notre thé noir gourmand – Prune, pâte d’amande remplace le bouquet garni dans la recette classique du boeuf bourguignon. Il se retrouve donc à infuser dans le vin chaud toute une nuit. Le vin reste présent afin de ne pas trop dénaturer le plat, dont le bouquet caractéristique est constitué en grande partie de cette odeur enivrante de vin chaud.

A première vue, on pourrait se dire « Quelle drôle d’idée ! ». Et pourtant, en y réfléchissant bien… d’après la description du thé noir à la prune et à la pâte d’amande, celui-ci possède un goût soyeux de pruneau et d’amande, avec une petit amertume de fruits sec. Du boeuf aux pruneaux avec des fruits secs… Mais c’est bien sûr, c’est un début de tajine ! Cette recette de boeuf bourguignon au thé prune et pâte d’amande est en fait une variante berbère de notre plat national !

Sans le vouloir, Lydie nous aura fait voyager de la vallée du Nil à l’Atlantique avec un plat osé dont elle a le secret. Il n’y a rien d’autre à ajouter qu’un grand merci à celle qui est et demeure la plus créative des cuisinières au thé et vous encourager à aller jeter un oeil sur son blog, le Blog des Surprises, sur lequel vous trouverez aussi une merveilleuse baleine en pâte feuilletée destinée à remplacer la papillote d’un saumon cuit au four. Grandiose !

Publicités