Mots-clefs

, , , , , , , ,

Pour tout gourmand qui se respecte, la pâte à tartiner aux noisettes est et restera un palliatif à l’absence de confiture de lait. L’onctuosité crémeuse de cette dulce de leche traverse les âges, si bien qu’il s’avère pratiquement impossible de dater ou de localiser ses origines. Mais depuis peu, il est devenu possible de dater l’invention de la confiture de lait au thé noir, et c’est Lydie qui nous la sert sur un plateau !

Qui aurait pu prédire que ce début d’année 2014 verrait apparaître pareille révolution dans l’art du tartinage de crêpes et autres tranches de brioches ? En effet, la confiture de lait, suivant toujours la même recette, a toujours offert son goût exquis au palais de tous les amateurs de douceur sucrée, mais aujourd’hui, elle s’ouvre à l’infini mariage des thés parfumés, lui permettant de revêtir plus de saveurs différentes que l’imaginaire ne pourrait en compter.

Misant sur un thé noir gourmand – Prune, pâte d’amande de chez féeduthé.com, Lydie offre au monde cette nouvelle gâterie que plusieurs de nos sens convoitent déjà. La texture, le parfum, et le goût de cette nouvelle spécialité a de quoi faire frémir le géant des noisettes, affichant des qualités que celui-ci ne pourrait jamais garantir dans ses pâtes à tartiner controversées. Ici, tout est fait maison, avec les ingrédients que l’on choisi, BIO, local, ou tout autre source d’approvisionnement plus éthique et responsable que ce qu’une industrie ne pourrait jamais fournir. Ici, pas d’huile de palme, pas de cacao ou de lait en poudre. Non ! Du lait entier, du sucre, un peu de thé au parfum de son choix, et c’est tout !

Ce qu’il vous en coûtera, en plus des ingrédients, c’est un peu de votre temps et de la chaleur. Rien ne vous empêche alors d’y ajouter un soupçon d’amour, un brin de générosité, et beaucoup de plaisir. Mais n’oublions pas que même si la cuisson exige deux heures de patience avant la dégustation, la quantité de confiture de lait au thé noir que vous ferez reste à votre discrétion. Rien ne vous empêche alors de prévoir d’en faire en bonne quantité, la préparation résistant bien mieux au temps que le lait lui-même, ou que nombre d’autres confitures.

Remercions Lydie du Blog des Surprises pour ce formidable cadeau de début d’année qui tiendra en éveil notre palais jusqu’à ce que le temps nous gratifie de sa clémence.

Publicités